L'Ensemble


L'Ensemble Sonopsie – ce que l'on donne à voir et à entendre – est une association de musiciens composée essentiellement de jeunes professionnels du bassin rennais.

 

Cet ensemble existe depuis 2011 avec pour directeur artistique Patrick Otto.

 

La formation, variable, s'articule selon les objectifs de programmation allant de  l'ensemble restreint (solistique) à l'orchestre à cordes. L'ensemble est dévolu au répertoire contemporain, celui des XXe et XXIe siècles,  mais peut être amené, en fonction des projets, à proposer en miroir des oeuvres issues du grand répertoire classique. La formation souple de l'Ensemble Sonopsie permet en outre de revisiter des œuvres conjuguant les différents arts du spectacles : théâtre musical, contes avec récitant, performances associant vidéo et traitement du son en temps réel.

  • Présidente : Nathalie Witwicky
  • Vices-Présidentes : Sophie Blatteau et Chantal Moret
  • Directeur artistique : Patrick Otto 

Musiciens réguliers :

  • Violons  : Catherine Lucquin, Virginie Blais, Christèle Lales, Gert Ahmeti Dima, Florica Sendu et Nathalie De Langlais.
  • Altos : Tristan Aufray.
  • Violoncelles : Louma Le Touzic et Benjamin Gaury.
  • Contrebasse : Cédric Alexandre. 
  • Trompettes : Olivier Tostivin et Nathalie Aubinais. 
  • Clarinettes  : Louis Thevenieau et Cyril Bertru.
  • Basson : Hervé Gueguen.
  • Celesta : Alexandra Militaru.
  • Théorbe / Luth : Jean-Luc Tamby.
  • Harpe : Chantal Moret.
  • Orgue : Loïc Georgeault et Pascal Tuffery. 
  • Performer : Frédéric Dufeu. 
  • Timbales : Quentin Le Plat.
  • Soprano : Juliette Loray. 
  • Mezzo : Sophie Blatteau. 
  • Alto : Alice Khayati. 
  • Ténor : Manuel Murabito. 
  • Basse : Lilian Duault.  

Le directeur artistique


Patrick Otto suit un cursus au Conservatoire National Supérieur de musique de Paris :

  • En analyse musicale (1er prix en 1988)
  • En fugue (1er prix et 1er nommé en 1986)
  • En harmonie
  • En contrepoint (1er prix en 1986)

 

Parallèlement, ses études en direction d'orchestre le mènent de Paris (classe de Dominique Rouits à l'ENS), à Vienne (classe de Karl Osterreicher), à Assise (classe d'Arpa Joo) puis aux USA en tant que membre de The Monteux School auprès de Charles Bruck. Enfin, il participe au concours International de Katowice (Pologne) en 1991.  En 1986, la Chorale populaire de paris lui est confiée, ainsi que la mise en place de l'orchestre universitaire de Dijon qu'il conduit jusqu'en 1992. En 1987, l'orchestre de la Cité internationale de Paris est sous sa direction. En 1988 il assure la direction de l'ensemble à cordes Vissi d'Arte, pour la création de la pièce de théâtre Chesterfield de François Dubary, musique de François Gransir, qui est représentée à Amiens puis à Paris. Depuis 2006, il dirige l'orchestre symphonique Ars Juvenis à Rennes avec lequel il propose des programmes allant de Jean-Sébastien Bach à nos jours.

 

Par ailleurs, en 1999, il soutient à la Sorbonne sa thèse de doctorat portant sur le Genre de la Scène lyrique en France au tournant des XIXe et XXe siècles.

 

En tant que musicologue spécialiste des procédés de compositions au XIXe et XXe siècles, il occupe aujourd'hui un poste de Maître de Conférences en Écriture musicale à l'Université de Rennes 2. On retiendra notamment un ouvrage sur les Traces et influences de la modalité dans la formation de Claude Debussy paru aux Presses de la Sorbonne en 2000.

 

Également compositeur, après avoir écrit des pièces alliant voix et piano, son évolution le pousse à explorer les possibilités d'une improvisation collective confrontée à un ensemble plus vaste, tant sur le plan musical que relationnel. 

 

https://www.patrick-otto.fr